Page:Verne - Les Frères Kip (partie 1).djvu/277

Cette page a été validée par deux contributeurs.

271
trois semaines dans l’archipel.

nom d’York à la place de son nom mélanésien d’Amakata. Vue en 1791 par Hunter, en 1792 par d’Entrecasteaux, en 1823 par Duperrey, on connaît très exactement sa situation géographique entre 150°2’ et 150°7’ de longitude et 4°5’ et 4°10’ de latitude sud. Son étendue comprend huit milles du nord-est au sud-ouest, sur cinq milles de largeur, et son altitude moyenne au-dessus de la mer est assez considérable.

Cependant, si populeuse qu’elle soit, et si sûrs ses mouillages, elle ne possède pas le chef-lieu de l’archipel. Nombre d’îlots l’entourent, Makada, Burnan, Ulu, Utuan, Kabokon, Muarlin, Mieko, Kerawara. C’est sur ce dernier, situé plus au sud, que s’est définitivement fixé le choix du gouvernement germanique.

Le 30, dès les premières heures, la vigie signala le cap Brown de l’îlot Makada. Le James-Cook, piquant au sud, reconnut le cap Makukar de la grande île, pointa à l’ouvert du passage du nord-ouest entre elle et l’île d’Uln, prit connaissance de l’îlot Kabokon et vint au mouillage de Kerawara. Cet îlot, qui affecte la forme d’une serpe, ne mesure pas plus de trois milles de l’ouest à l’est. Doté d’un port très sûr, il offre aux navires tous les avantages d’une excellente relâche.