Ouvrir le menu principal

Page:Verne - Le Château des Carpathes.djvu/18

Cette page a été validée par deux contributeurs.



'The Carpathian Castle' by Léon Benett 03.jpg
Après avoir rassemblé son troupeau. (Page 6.)


au cou et à la ceinture : un véritable brelandinier, quelque chose comme un étalagiste ambulant.

Probablement ce juif avait le respect et peut-être la crainte salutaire qu’inspirent les bergers. Aussi salua-t-il Frik de la main. Puis, dans cette langue roumaine, qui est formée du latin et du slave, il dit avec un accent étranger :

« Cela va-t-il comme vous voulez, l’ami ?