Ouvrir le menu principal

Page:Verne - L’Étoile du sud, Hetzel, 1884.djvu/223

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
219
une mine d’un nouveau genre.

XXII

une mine d’un nouveau genre.


Cependant, miss Watkins avait appris tout ce qui s’était passé, aussi bien la scène des hommes masqués que la déconvenue si désagréable survenue au jeune ingénieur.

« Ah ! monsieur Cyprien, lui dit-elle, dès qu’il l’eut mise au courant de tout, votre vie ne vaut-elle pas tous les diamants du monde ?

— Chère Alice…

— Ne songeons plus à tout cela, et renoncez désormais à ce genre d’expérience !

— Vous me l’ordonnez ?… demanda Cyprien.

— Oui ! oui ! répondit la jeune fille. Je vous ordonne de cesser, comme je vous avais ordonné d’entreprendre… puisque vous voulez bien recevoir des ordres de moi !

— Comme je veux les exécuter tous ! » répondit Cyprien en prenant la main que lui tendait miss Watkins.

Mais, lorsque Cyprien lui eut appris la condamnation qui venait de frapper Matakit, elle fut atterrée, — surtout quand elle sut quelle part son père avait prise à cette condamnation.

Elle, non plus, ne croyait pas à la culpabilité du pauvre Cafre ! Elle aussi, d’accord avec Cyprien, elle eût voulu tout faire pour le sauver ! Mais comment s’y prendre, et, surtout, comment intéresser John Watkins, devenu l’intraitable plaignant en cette affaire, à ce malheureux qu’il avait chargé lui-même des plus injustes accusations !

Il faut ajouter que le fermier n’avait pu obtenir aucun aveu de Matakit, ni en lui montrant la potence dressée pour lui, ni en lui faisant espérer sa grâce, s’il parlait. Donc, forcé de renoncer à tout espoir de retrouver jamais l’Étoile du Sud, il était devenu d’une humeur massacrante. On ne pouvait plus l’aborder. Cependant, sa fille voulut tenter un dernier effort près de lui.