Ouvrir le menu principal

Page:Verne - Hector Servadac, Tome 1.pdf/89

Cette page a été validée par deux contributeurs.


CHAPITRE IX


DANS LEQUEL LE CAPITAINE SERVADAC POSE UNE SÉRIE DE DEMANDES QUI RESTENT SANS RÉPONSES.


Hector Servadac s’était élancé hors du poste, et, à toutes jambes, il avait gagné le haut de la falaise.

Un bâtiment était en vue de l’île, ce n’était pas douteux, et il se trouvait alors à moins de dix kilomètres de la côte ; mais la convexité actuelle de la terre, raccourcissant le rayon de vue, ne laissait encore apercevoir que le haut d’une mâture au-dessus des flots.

Cependant, quoique la coque du navire ne fût pas visible, ce que l’on apercevait du gréement devait permettre de reconnaître à quelle catégorie de bâtiments il appartenait. C’était évidemment une goëlette, et d’ail-