Ouvrir le menu principal

Page:Verne - Hector Servadac, Tome 1.pdf/76

Cette page a été validée par deux contributeurs.


CHAPITRE VIII


OÙ IL EST QUESTION DE VÉNUS ET DE MERCURE, QUI MENACENT DE DEVENIR DES PLANÈTES D’ACHOPPEMENT.


Le soleil reparut bientôt, et tout le fourmillement des étoiles s’effaça devant son intense irradiation. Plus d’observations possibles. Il fallait les remettre aux nuits prochaines, si l’état du ciel le permettait.

Quant à ce disque dont la lueur s’était glissée à travers la couche de nuages, le capitaine Servadac en avait en vain cherché quelque trace. Il avait disparu, soit que son éloignement, soit que les détours d’une course vagabonde l’eussent entraîné au delà des limites du regard.

Le temps était décidément devenu magnifique. Le vent s’était presque complètement calmé, après avoir