Ouvrir le menu principal

Page:Verne - Hector Servadac, Tome 1.pdf/268

Cette page a été validée par deux contributeurs.


CHAPITRE XXII


QUI SE TERMINE PAR UNE PETITE EXPÉRIENCE ASSEZ CURIEUSE DE PHYSIQUE AMUSANTE.


La lune ! Si c’était la lune, pourquoi avait-elle disparu ? Et si elle reparaissait, d’où venait-elle ? Jusqu’alors, aucun satellite n’avait, accompagné Gallia dans son mouvement de translation autour du soleil. L’infidèle Diane venait-elle donc d’abandonner la terre pour passer au service du nouvel astre ?

« Non ! c’est impossible, dit le lieutenant Procope. La terre est à plusieurs millions de lieues de nous, et la lune n’a pas discontinué de graviter autour d’elle !

— Eh ! nous n’en savons rien, fit observer Hector Servadac. Pourquoi la lune ne serait-elle pas tombée