Page:Verne - Autour de la Lune.djvu/132

Cette page a été validée par deux contributeurs.


plus en plus de la masse sombre. C’étaient les monts Dœrfel et Leibnitz qui hérissent au sud la région circumpolaire de la Lune.

Toutes les montagnes de l’hémisphère visible ont été mesurées avec une parfaite exactitude. On s’étonnera peut-être de cette perfection, et cependant, ces méthodes hypsométriques sont rigoureuses. On peut même affirmer que l’altitude des montagnes de la Lune n’est pas moins exactement déterminée que celle des montagnes de la Terre.

La méthode le plus généralement employée est celle qui mesure l’ombre portée par les montagnes, en tenant compte de la hauteur du Soleil au moment de l’observation. Cette mesure s’obtient facilement au moyen d’une lunette pourvue d’un réticule à deux fils parallèles, étant admis