Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres posthumes, Messein, I.djvu/51

Cette page a été validée par deux contributeurs.
41
varia


Ingrat cœur humain ! mais souviens-toi,
Gentleman improvisé qui files,
Mais souviens-toi donc. Ici la Foi
T’investit loin du péché des villes.
Ingrat cœur humain, mais souviens-toi
Qu'ici la Foi but tes larmes viles !

Le train passe et les temps sont passés,
Mais je n’ai pas oublié la bonne,
La grande aventure et je le sais
Que Dieu m’a béni plus que personne.
Le train passe, les temps sont passés,
Mais l’heure de grâce reste et sonne.