Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, III.djvu/65

Cette page a été validée par deux contributeurs.
55
DANS LES LIMBES.


toi

As-tu fini ?


moi

As-tu fini ?Pourquoi toujours dure ?


toi

As-tu fini ? Pourquoi toujours dure ?Eh, je blague !
T’es bête, quand je ris, tu geins, toi, t’as du vague
À l’âme. Que c’est drôle ! Un homme comme toi
Qu’on dit spirituel, très bête auprès de moi.


moi

Tiens, devant toi, j’ai comme peur…


toi

Tiens, devant toi, j’ai comme peur… Je suis si belle ?
Pour changer, tu reçois, dis, un tel, une telle,
Une telle, un tel, tu sais que je le défends
Absolument de les recevoir et te rends,
S’ils viennent, responsable, et, pour ta pénitence,
Tu ne me verras plus jamais.


moi

Tu ne me verras plus jamais. J’…


toi

Tu ne me verras plus jamais. J’… Ô rouspétance
Détestable ! Ne réponds pas et fais le mort.
Je ne veux pas ici de ces gens-là.