Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, III.djvu/62

Cette page a été validée par deux contributeurs.
52
dans les limbes

Aspect de travailler pupitrant mon lit même,
Encre, buvard, papier tout à quelque poème,
Quand soudain je sens un baiser comme un acier
Que, traîtresse, en mon cou tu plonges tout entier ;
Et moi, je te le rends sur le cou par devant
Au lieu de par derrière ainsi qu’auparavant.
Question de position, — gosse, gamin —
Demain ce sera mieux encore, après demain
Mieux encor.
Ô petits, bonheurs de mon malheur !
C’est peut-être après tout ce qu’il est de meilleur.
Et j’oublie en ces jeux la volupté brutale,
Bonne certes, mais moins, qui sait ? que l’idéale.