Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, III.djvu/451

Cette page a été validée par deux contributeurs.
441
invectives


Et oui, j’ai mes défauts, qui n’en a devant Dieu ?
J’ai mes vices aussi, parbleu ! Qui n’en a guère
Ou beaucoup ? Mais à la guerre comme à la guerre
Il faut me supporter ainsi, m’aimer ainsi
Plutôt, car j’ai besoin qu’on m’aime.
Plutôt, car j’ai besoin qu’on m’aime.Et puis ceci :
Dieu m’a béni, lui qui punit de main de maître,
Terriblement, et j’ai reconquis tout mon être
Dans le malheur tant mérité, tant médité,
Et c’est ce qui m’a fait meilleur, en vérité,
Que beaucoup d’entre ceux dont si stricte est l’enquête.

Mais, Seigneur, gardez-moi de l’orgueil, toujours bête !