Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, III.djvu/424

Cette page a été validée par deux contributeurs.
414
invectives


Mon Cazals, tu sais qu’en dépit
De tout je t’aime mieux qu’un frère
Cette amitié-là, sans répit,
Ni trêve, en crédit ou débit,
Elle est au cœur qui la fourbit,
S’il le faut, en arme de guerre,
Mon Cazals, tu sais qu’en dépit
De tout je t’aime mieux qu’un frère.