Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, III.djvu/303

Cette page a été validée par deux contributeurs.
293
chair


Les appas, mûrs mais durs qu’appètent
Ma fressure quand tu es là
Et quand tu n’es pas là, ma tête !