Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, III.djvu/285

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


XXIX


I


Après tout, si tu fus heureux
D’avoir confiance, c’est bien
Joli, ça. Le reste n’est rien
Qu’oubli… vers d’autres buissons creux.

Bref, elle t’a fait bons visages,
Tous les trois gais et souriants,
Et, de plus, les meilleurs usages
Des trois aux moments bienséants.
 
Tu lui dois des mercis géants,
Et serais conspué des sages
De n’aimer, après ces passages,
Le plus accueillant des visages,
Le moins farouche des séants,
Et le plus beau des paysages.