Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, II.djvu/54

Cette page a été validée par deux contributeurs.
44
amour

Contre les lâchetés et les « feux sur qui bouge ! »
Et toute guillotine et cette Gueuse rouge…!

Torrent d’amour du Dieu d’amour et de douceur,
Fût-ce parmi l’horreur de ce monde moqueur,
Fleuve rafraîchissant de feu qui désaltère,
Source vive où s’en vient ressusciter le cœur
Même de l’assassin, même de l’adultère,
Salut de la patrie, ô sang qui désaltère !