Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, II.djvu/444

Cette page a été validée par deux contributeurs.


XVII


« Tu m’ostines ! » — « Et je t’emmène
À la campagne. » Ainsi parlaient
Deux amoureux dont s’éperlaient
Plus d’un encor propos amène.

Je crains fort que ces amoureux
N’aient été nous l’autre semaine
Nous répondant, Tyrcis, Climène,
Hélas i en mots trop savoureux.

Mais puisqu’il en est temps encore,
Puisqu’il en est encore temps,
Ne soyons donc plus mécontents,
Au contraire, et que s’édulcore

Notre courroux, pourtant grondant
Un petit peu, mais pour la forme,
En un orage horrible, énorme,
De gros baisers se répondant.