Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, II.djvu/433

Cette page a été validée par deux contributeurs.


XII


Mais Sa tête, Sa tête !
Folle, unique tempôte
D’injustice indignée,
De mensonge en furie,
Visions de tuerie
Et de vengeance ignée.

Puis exquise bonace,
Du soleil plein l’espace,
Colombe sur l’abîme,
Toute bonne pensée
Caressée et bercée
Pour un réveil sublime.

Force de la nature
Magnifiquement dure
Et si douce, Sa tête,
Adoré phénomène
Ô de ma Philomène
La tête, seule fête !