Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, II.djvu/422

Cette page a été validée par deux contributeurs.
412
odes en son honneur

 
Le mignon compagnon ! comparable aux bons drilles
Que le bonheur d’autrui ne fait pas envieux,
Salua mon triomphe en des salves de trilles
Que tout son petit cœur semblait lancer aux cieux.

Il sautillait, fiérot, comme un gars qui se cambre,
Acclamant un vainqueur justement renommé,
Et l’aurore éclatant aux carreaux de la chambre
Attestait sans mentir que nous avions aimé.