Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, II.djvu/412

Cette page a été validée par deux contributeurs.
402
odes en son honneur


Mais toi, méprise ces menées,
Plus haute que tes destinées,
Grand cœur, glorieuse martyre,
Plane au-dessus de tes rancunes
Contre ces d’aucuns et d’aucunes ;
Bah! laisse faire et laisse dire !

Bah! fais ce que tu veux, ma belle
Et bonne, — fidèle, infidèle, —
Comme tu fis toute ta vie,
Mais toujours, partout, belle et bonne,
Et ne craignant rien de personne,
Quoi qu’en aient la haine et l’envie.

Et puis tu m’as, si tu m’accordes
Un peu de ces miséricordes
Qui siéient envers un birbe honnête.
Tu m’as, chère, pour te défendre,
Te plaire, si tu veux m’entendre
Et voir, encore que laid et bête.