Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, II.djvu/36

Cette page a été validée par deux contributeurs.
26
amour

Ne connaît rien que de brutal
Et ne s’est jamais douté d’une
Âme immortelle. Du métal,
C’est tout ce qu’il voit dans la lune ;

Tout ce qu’il voit dans le soleil,
C’est foin épais et fumier dense,
Et quand éclot le jour vermeil,
Il suppute timbre et quittance,

Hypothèque, gens mis dedans,
Placements, la dot de la fille,
Crédits ouverts à deux battants
Et l’usure au bout qui mordille !

Donc, vol, oui, sacrilège, non.
Mais le fait monstrueux existe
Et pour cet ouvrage sans nom,
Mon âme est immensément triste.

Ô pour lui ramener la paix.
Daignez, vous, grand saint Benoît Labre,
Écouter les vœux que je fais,
Peur que ma foi ne se délabre

En voyant ce crime impuni
Rester inutile. Ô la Grâce,
Implorez-la sur l’homme, et ni
L’homme ni moi n’oublierons. Grâce !