Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, II.djvu/17

Cette page a été validée par deux contributeurs.
Book important2.svg Les corrections sont expliquées en page de discussion
7
amour


Mais cette eau-là jaillit à la vie éternelle,
Et la vague bientôt porterait doucement
L’âme persévérante et son amour fidèle
Aux pieds de votre Amour fidèle, ô Dieu clément !

La bonne mort pour quoi Vous-Même vous mourûtes
Me ressusciterait à votre éternité.
Pitié pour ma faiblesse, assistez à mes luttes
Et bénissez l’effort de ma débilité !

Pitié, Dieu pitoyable ! et m’aidez à parfaire
L’œuvre de votre Cœur adorable en sauvant
L’âme que rachetaient les affres du Calvaire ;
Père, considérez le prix de votre enfant.