Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, I.djvu/232

Cette page a été validée par deux contributeurs.



XIV


Vous reviendrez bientôt, les bras pleins de pardons
      Selon votre coutume,
Ô Pères excellents qu’aujourd’hui nous perdons
      Pour comble d’amertume.

Vous reviendrez, vieillards exquis, avec l’honneur,
      Avec la Fleur chérie.
Et que de pleurs joyeux, et quels cris de bonheur
      Dans toute la patrie !

Vous reviendrez, après ces glorieux exils,
      Après des moissons d’âmes,
Après avoir prié pour ceux-ci, fussent-ils
      Encore plus infâmes,

Après avoir couvert les îles et la mer
      De votre ombre si douce
Et réjoui le ciel et consterné l’enfer,
      Béni qui vous repousse,