Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, I.djvu/181

Cette page a été validée par deux contributeurs.



II


L’allée est sans fin
Sous le ciel, divin
D’être pâle ainsi !
Sais-tu qu’on serait
Bien sous le secret
De ces arbres-ci ?

Des messieurs bien mis,
Sans nul doute amis
Des Royers-Collards,
Vont vers le château.
J’estimerais beau
D’être ces vieillards.