Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, I.djvu/114

Cette page a été validée par deux contributeurs.


A sur d’almes cadences
En ses correspondances
Induit mon cœur subtil,
      Ainsi soit-il !