Ouvrir le menu principal

Page:Verhaeren - Les Aubes, 1898, éd2.djvu/75

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


que l’heure est là, où les périls sont si grands qu’ils dominent toutes les rancunes. Quiconque a foi dans Oppidomagne doit s’improviser héros. Notre peuple a des réserves de renaissance inconnues.




HÉRÉNIEN


Comment seront-ils traités, ceux qui descendront de là-bas ?


LE CONSUL


Les soldats rentreront dans l’armée avec leurs grades ; les autres
réintégreront leurs familles et leurs maisons. Si la misère, depuis leur départ, s’y est installée, on l’en chassera. Au reste, promettez ce que vous voudrez, vous êtes loyal. Nous avons confiance.


HÉRÉNIEN


Me signerez-vous cela ?


LE CONSUL


C’est fait.

Il tend un écrit.