Ouvrir le menu principal

Page:Verhaeren - Les Aubes, 1898, éd2.djvu/40

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




HÉRÉNIEN


Je rentre chez moi ; j’ai perdu mon père ; je veux
l’enterrer moi-même et le soustraire au pillage et aux profanations.


LE VIEILLARD


On vous repoussera avec des balles. On expulse tous ceux
qui n’aident pas à la défense.


UN AUTRE VIEILLARD


On fait sauter les ponts. Les troupes hérissent les remparts.


UN AUTRE


La ville ne distingue plus qui elle rejette. Personne ne vous
reconnaîtra.


UN AUTRE


C’est folie d’aller vers elle.


UN AUTRE


C’est provoquer la mort.