Page:Verhaeren - Les Aubes, 1898, éd2.djvu/19

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Les fermiers entassent, sur leurs charrettes, des meubles
et des hardes ; ils se dirigent vers la ville ; ils vont passer.


LE GROUPE DES MENDIANTS


— Voici le moment de pénétrer dans Oppidomagne.
— Suivons-les…


LE MENDIANT BENOIT


Les suivre ! … Et de quelle race es-tu donc ? …
Depuis que nous sommes vaguants et mal contents,
Toi, moi, nous tous ici, à travers temps,
Ceux des fermes et des chaumières
Nous ont ployés, nous ont cassés sous la misère ;
Eux, ils étaient le pain
Et nous étions si âprement la faim
Que les flammes qui mangent,
À cette heure, leurs granges,
Me paraissent être nos dents
Et la méchanceté de nos ongles ardents !