Ouvrir le menu principal

Page:Verhaeren - Les Aubes, 1898, éd2.djvu/163

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


trop intimement, les uns aux autres, pour que nous songions soit à un pacte, soit à un serment ! En pleine liberté, en face de tout ce qui demeure inviolable et sacré, en face de cet homme de génie, dont le corps assassiné et l’âme immortelle nous enfièvrent et nous inspirent, nous nous donnons les uns aux autres, à jamais.

Acclamations.



HORDAIN


Quand hier, les mains et les cœurs ouverts, nous sommes entrés
dans la ville, je m’étonnais que celui qui, plus que tous, réalisa notre œuvre, pût assister, vivant, à son triomphe. Une telle conquête exigeait une telle victime. Si vous songez en quelles circonstances étranges, Hérénien, sans escorte, sans amis, sans défense, s’offrit de lui-même, à la dernière balle qui, peut-être, fut tirée, vous croirez, comme moi, que sa mort est liée au mystère des forces énormes et souveraines.


HAINEAU


Il a broyé sous lui le vieux pouvoir dont voici l’image encore
debout.