Ouvrir le menu principal

Page:Verhaeren - Les Aubes, 1898, éd2.djvu/123

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




LE BREUX


Vous êtes admirable ! On vous croyait abattu et, plus que jamais,
vous vous dressez pour une œuvre géante.


HÉRÉNIEN


C’est que j’ai la foi, une foi capable de se communiquer, au
monde entier. Je me vois, je me sens, je me multiplie dans les autres ; je me les assimile. L’armée d’Oppidomagne m’est acquise ; celle de l’ennemi obéit à Hordain, mon disciple et mon fervent. Nous avons tous deux travaillé d’enthousiasme. Qu’importe l’ancienne sagesse, prudente, systématique, consignée en des livres. Elle fait partie de la petite humanité d’hier ; la mienne date d’aujourd’hui. (À l’émissaire) :
Va dire à ceux qui s’en iront, ce soir, aux avant-postes, que je serai des leurs. Tu préviendras Hordain.

Acclamations dans la rue. Le soldat sort.



HÉRÉNIEN, (à Haineau et à Le Breux)


M’accompagnerez-vous ? Voyons, dites vite.


LE BREUX


Certes.