Page:Verhaeren - Les Ailes rouges de la guerre, 1916.djvu/162

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Oh ! l’héroïque et clair et fraternel accord,
Entre tous ceux qui font et qui portent les armes
Et qui s’emploient, sous le tonnerre et ses vacarmes,
À rebâtir la vie au ciment de la mort.