Ouvrir le menu principal

Page:Variétés Tome VI.djvu/167

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Zest Pouf, historiette du temps.
De l’imprimerie de la veuve Nicolas Mazuel, rue
de la Bouclerie, au bout du pont Saint-Michel.

Puisque vous m’assurez que vous ne sçavez pas l’historiette de Zest et de Pouf, dont on parle tant ces jours-cy1, je vais vous l’aprendre en peu de mots. Chacun la brode en sa manière : vous la broderez aussi comme il vous plaira ; quant à moy, je la rapporteray simplement telle qu’on me l’a racontée ; la voicy. Un marchand fort à son aise et très homme de bien (que j’appelleray Florame) avoit une fille très jolie, très sage et très aimable (je luy donneray le nom de Cephise). Elle fut accordée en mariage à Theador, jeune homme de merite. Ces deux parties


1. C’est en effet une aventure qui fit alors beaucoup de bruit. Nous en connoissons un autre récit sous ce titre : Relation remarquable de ce qui s’est passé au mariage de Mademoiselle (Tout lui faut) avec M. (Qui donne), et comme il s’y est pris pour connoître le caractère de sa femme la nuit de ses noces. C’est, sauf la forme, tout à fait la même histoire.