Page:Vanloo, Leterrier et Tréfeu, Le Voyage dans la Lune, 1877.djvu/168

Cette page a été validée par deux contributeurs.




VINGT-TROISIÈME TABLEAU




LE CLAIR DE TERRE
La terre s’est levée tout à fait au fond du théâtre et l’éclaire vivement comme une aurore boréale. — La scène s’emplit de monde

CHŒUR FINAL

Nous te saluons, ô terre !
Ô bel astre argenté !
Toi dont la lumière
Éclaire l’immensité !



FIN