Page:Vanloo, Leterrier et Tréfeu, Le Voyage dans la Lune, 1877.djvu/150

Cette page a été validée par deux contributeurs.



MICROSCOPE.

Une très mauvaise plaisanterie.


COSMOS.

Maintenant la parole est à l’accusation.

À ce moment, Cactus change de place et se dirige du côté opposé.

CACTUS.

Messieurs…


VLAN.

Hein ! permettez !


MICROSCOPE.

Il y a erreur.


CAPRICE.

Monsieur est notre avocat.


COSMOS.

Eh bien ?


CAPRICE.

Eh bien, il vient de nous défendre, il ne peut pas nous accuser…


COSMOS.

Au contraire… il n’a qu’à retourner son plaidoyer… (À Cactus.) Vous pouvez commencer.


CACTUS.

Messieurs, ce que vient de dire mon honorable contradicteur est absolument faux, et je le prouve…


TOUS TROIS.

Hein ?…


CACTUS, s’animant.

Les trois misérables que vous voyez devant vous ont mérité les supplices les plus affreux, et c’est avec confiance, messieurs les juges, que j’appelle sur eux toute votre impartiale sévérité…

Murmure d’admiration parmi les juges.

MICROSCOPE, se levant.

Non ! je ne permettrai pas ça ! C’est monstrueux !


CAPRICE.

On ne se conduit pas comme ça !