Page:Vanloo, Leterrier et Tréfeu, Le Voyage dans la Lune, 1877.djvu/147

Cette page a été validée par deux contributeurs.



COSMOS.

Vous allez voir !… Commençons !…


CAPRICE.

Un instant ! on ne peut pas nous juger, nous n’avons pas d’avocat.


COSMOS.

Rassurez-vous, vous en aurez un.


VLAN.

Oh ! mais, nous ne voulons pas du premier venu.


COSMOS.

Ne craignez rien. On vous donnera le meilleur… Il n’y en a qu’un. Ainsi…


VLAN.

Comment ! Il n’y a qu’un avocat dans la lune !


MICROSCOPE et CAPRICE.

Allons donc !


COSMOS.

Ah ça ! est-ce que vous croyez qu’on va laisser les avocats pulluler ici ?… ce serait trop dangereux… Et si même on pouvait ne pas en avoir du tout…


CAPRICE.

Ça, c’est assez juste…


VLAN.

Mais a-t-il du talent, au moins, votre avocat ?


COSMOS.

Un talent énorme. Il est d’une éloquence… du reste, vous le connaissez, c’est…


L’HUISSIER, annonçant.

Monsieur l’avocat !


COSMOS.

Ah ! le voici ! (Entre Cactus.)


VLAN.

Comment ! Lui ?


CAPRICE.

Cactus !