Ouvrir le menu principal

Page:Vallette - Jean-Jacques Rousseau, Genevois, 1911.djvu/494

Cette page n’a pas encore été corrigée



Conscience et raison intuitive. — Religion révélée : Rousseau repousse la religion d’autorité et la preuve tirée des miracles. — Le doute respectueux. — Sentiments sur Jésus-Christ et sur l’Évangile. — Culte du cœur, respect religieux, christianisme moral, respect de la foi des simples, lutte contre l’intolérance philosophique 
  220
III. 
En quoi les idées religieuses de Rousseau répondent ou s’opposent à la théologie genevoise du temps. — Rousseau seule grande parole religieuse du dix-huitième siècle et précurseur du libéralisme religieux. — Aberration du clergé genevois qui repousse un tel allié. — En brûlant Émile, Genève renie le principe même de sa religion 
  229

LIVRE III

GENÈVE EN LUTTE AVEC ROUSSEAU (1762-1765)


CHAPITRE PREMIER

LA CONDAMNATION DE ROUSSEAU À GENÈVE (1762)

I. 
Condamnation d’Émile à Paris. — Fuite de Rousseau. — 19 juin 1762 : Condamnation du Contrat social et d’Émile à Genève. — Décret d’arrestation contre Rousseau lui-même. — Examen du jugement et des conclusions du procureur général. — Prétextes allégués et raisons véritables de cette condamnation. — Raisons politiques. — Haine de Voltaire. — Influence française. — Raisons d’ordre ecclésiastique. — Caractère injuste, illégal, impolitique de ce jugement, — Impression à Genève. — Premières protestations. — La lettre de Charles Pictet. — Procès irrégulier qu’on lui intente. — Autres fautes du gouvernement. — Douleur indignée de Rousseau 
  235
II. 
Rousseau réfugié à Môtiers-Travers. — Attitude des pasteurs genevois. — Hésitations de la bourgeoisie. — Lettre de Rousseau à l’archevêque de Paris. — Profession de foi explicitement chrétienne et protestante. — Insuccès de cette tentative. — Lettres de naturalité neuchâteloise. — L’abdication (12 mai 1763). — Grande émotion à Genève. — Le « tocsin de l’émeute ». — La bourgeoisie s’ébranle 
  253

CHAPITRE II

LA LUTTE (1763-1764)

Caractère vrai de la bourgeoisie de Genève. — La première Représentation (18 juin 1763). — Réponse négative du Conseil. — Rousseau se jure de ne jamais rentrer à Genève. — Ses conseils pacifiques. — Un intermède théologique. — Le pasteur Vernes et ses Lettres sur le christianisme de M. Jean-Jacques Rousseau (juillet 1763) 
  267
II 
Suite de la lutte politique. — Les Lettres écrites de la campagne (octobre 1763) de J.-R. Tronchin. — Qualités réelles de cet ouvrage surfait. — Analyse de la première lettre. — Succès du livre à Genève et au dehors — Abattement de la bourgeoisie. — Rousseau prépare dans le secret sa réponse. — Entrevue de Thonon (août 1764). — Escarmouches politiques à Genève. 
  279