Page:Un été à la campagne, 1868.djvu/22

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
13
LETTRE DEUXIÈME


dans ta dernière lettre, je t’en envoie le double, à répartir moitié sur ta bouche charmante, moitié sur ta divine petite gorge.

À toi.
Albertine.



2