Page:Trotter - Affaire de Plymouth et de Béthesda- Lettre à un ami.djvu/27

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

choses que les conducteurs de Béthesda admirent à la communion plusieurs des amis et des partisans dévoués de M. Newton, et cela en dépit de toutes les représentations de frères pieux d’entre eux-mêmes, et d’autres frères des environs, qui les avertirent du caractère et des vues des personnes en question. Les frères, qui étaient sur les lieux et qui avaient protesté contre cette démarche, furent alors obligés, pour éviter la communion avec ce qu’ils reconnaissaient être des doctrines et des voies propres à corrompre l’âme et à déshonorer Christ, de se retirer de la communion de Béthesda. C’est ce qu’ils firent ; et l’un d’eux imprima, pour la circulation privée, une lettre adressée aux principaux frères de Béthesda, dans laquelle il exposait les motifs qui l’engageaient à se retirer. Là-dessus dix des conducteurs de Béthesda rédigèrent et signèrent un écrit dans le but de justifier leur conduite en recevant les parti sans de M. Newton, et en rejetant toutes les représentations et tous les avertissements qui leur avaient été adressés. Vous pouvez voir cet écrit en entier dans : « La question actuelle 1848-9, par G.-V. Wigram. » J’ai seulement une ou deux remarques à faire sur ce document, qui est examiné à fond dans l’écrit que je viens de nommer :

1°. Le but de cet écrit est de justifier la conduite de ceux qui l’ont signé, en prenant une position neutre à l’égard des graves questions que je viens de passer rapidement en revue. Ils disent :

« Nous savions que parmi nous la grande masse des croyants était dans une heureuse ignorance de la controverse de Plymouth, et à notre jugement il n’était pas désirable qu’on pût nous considérer comme nous identifiant avec l’un ou l’autre parti. »

2°. Au commencement de l’écrit ils désavouent les doctrines enseignées par M. Newton. Ils ne le nomment pas ; mais ils disent :

« Nous ajoutons, pour la plus grande tranquillité de ceux qui