Page:Tolstoï - Zola, Dumas, Maupassant.djvu/142

Cette page a été validée par deux contributeurs.
124
ZOLA, DUMAS, MAUPASSANT

cipes moraux sur lesquels il s’appuyait pour décrire les actes de ses héros ; mais il écrit ses romans comme tous les romanciers de métier, c’est-à-dire invente les personnages et les situations les plus intéressants, les plus émouvants et les plus actuels, et en construit son œuvre en l’ornant de toutes les observations qu’il a pu faire et qui s’adaptent à la charpente du roman sans le moindre souci du rapport entre les exigences de la morale et les événements décrits. Tel est le cas de Pierre et Jean, de Fort comme la Mort, et de Notre Cœur.