Ouvrir le menu principal

Page:Tolstoï - Résurrection, trad. Wyzewa, 1900.djvu/491

Cette page a été validée par deux contributeurs.


— Du fromage blanc. Et on m’a encore dit de revenir demain matin.

— Et on ne t’a pas gardée à coucher ! — demanda malicieusement le garçon d’auberge.

— Qu’est-ce qui te prend, tête de porc ! — répondit en riant la jeune femme. — Allons, rentre au village avec nous, tu nous tiendras compagnie !

Le garçon dit alors quelque chose qui fit rire non seulement toutes les femmes, mais jusqu’au solennel factionnaire lui-même. Puis, se retournant vers Nekhludov :

— Vous croyez que vous trouverez votre chemin sans moi, pour revenir ? Vous ne vous égarerez pas ?

— Mais non, mais non, sois tranquille !

— Quand vous aurez dépassé l’église, la troisième porte à droite après la grande maison à deux étages ! Et puis, tenez, voici mon fouet !

Et il remit à Nekhludov un long et mince bâton qu’il tenait en main ; après quoi, il s’enfonça dans les ténèbres en compagnie des femmes, avec un bruyant clapotis de ses énormes bottes.

Nekhludov entendait encore les rires et les voix des femmes, lorsque le vieux sous-officier, avec un sourire caressant, vint lui annoncer que l’officier consentait à le recevoir.