Ouvrir le menu principal

Page:Tolstoï - La Puissance des tenebres.djvu/195

Cette page n’a pas encore été corrigée


VARIANTE DU QUATI?II?ME ACTE la terre, entends-tu cornme on creusel Cornme je respire... ou ereuse. Que va-t-elle imaginer? On creuseI On ereuse la nuit I Qui ereuse? C'est la vache qui se frotte... Et toi, tout de suite: ? On ereuse ! >? Dors, je t'ai dit; autrement j'6teins la lumi?re. ANIOUTKA Mon petit grand-p?re ch6ri, n'?teins pas! Je ne le ferai plus, par Dieu, je ne le fetal plus. Je suis ?pou- vant?o. MITBITCH l?pouvant6e? Eh bienl n'aie pas pour, et tune seras pas ?pouvant6e. Elle a pour, et voili qu'elle se dit 6pouvant6e I... Comment ne serais-tu pas ?pou- vant6e, puisque tu as peur' Que!le petite sotte! (Un fsilenoe. Le ?ri-?d.) ANIOUTKA {A voix basso). Petit grand'p?rel H?I petit grand'p?re! tu t'es en- dormi ? MITRITCtl Qu'y a-t-il encore ? ANIOU?KA Comment est done cet Esprit-des-For?ts? Dioitiz?d by GO0(?[C