Ouvrir le menu principal

Page:Tolstoï - La Puissance des tenebres.djvu/111

Cette page n’a pas encore été corrigée


il pas ? Et Akoulina, pourquoi donc est-elle all?ée ?à la ville ?

ANISSIA

C’est ? elle qu’il faudrait demander cela... Pourquoi le Malin l’y a-t-il port?ée ?

MITRITCH

Pourquoi ?... A la ville:’... Mais il y a ?au?up de ?cho?ses, ?à la ville; po?urvu qu’on ait de l’argent L.. O ?seign?eur ?!

ANIO?UT?KA

Moi, ma peti? m?ère, j’ai en?tendu qu’il lui dis?t: ?< Je t’acheterai, qu’il dit, un petit châle, vra?i co?mme je re?spire, je te l’achêterai, tu choisi?s toi-mê?me ? � Et ?mme elle s’est bien habill?1 Elle a mis son ?caftan sans manches, en ?peluche, avec? un foular?d ?fran?çais.

ANISSIA

Sa? pudeur de fille, elle la garde jusqu’au seuil ; une fois dehors, elle l’oublie. Quelle effron?tée !

MITRITCH

Et po?urquoi, de la pudeur ? Tant qu’on a de l’argent, on s’amuse ?... 0 Seigneur ! Serait-ce? trop tôt po?ur souper ?

(Anissia? g?arde le s?ilence.)