Ouvrir le menu principal

Page:Tolstoï - L’Esprit chrétien et le patriotisme.djvu/186

Cette page a été validée par deux contributeurs.


puissance extérieure, mais qu’ils aient foi dans un principe libre et fort, dans la vérité, dans la vérité qui s’exprime ! Qu’ils confessent hardiment et clairement la vérité qui s’est révélée à eux touchant la fraternité de tous les peuples et le crime que commettent ceux qui préfèrent leur pays à tous les autres, et l’on verra tomber, comme une peau morte, cette vieille et menteuse opinion publique qui sert d’appui à l’autorité des Gouvernements ; et, avec elle, disparaîtra tout le mal que font ceux-ci. La jeune opinion publique apparaîtra alors : elle n’attend que la chute de sa devancière pour exprimer clairement et avec force toutes ces prescriptions exige, et pour combiner de nouvelles formes de vie qui correspondent à notre conscience.