Ouvrir le menu principal

Page:Tolstoï - L’Esprit chrétien et le patriotisme.djvu/161

Cette page a été validée par deux contributeurs.


publique produit la force, et la force produit l’opinion publique. Il semble qu’on ne puisse sortir de là.

On ne sortirait pas, en effet, d’un tel cercle, si l’opinion publique était une chose stable, invariable, et si les Gouvernements pouvaient provoquer telle nuance d’opinion publique qui leur est justement nécessaire.

Par bonheur, il n’en est rien. L’opinion publique n’est pas stable, immuable ; tout au contraire, elle varie sans cesse en même temps que l’humanité varie. De plus, non seulement l’opinion publique ne peut être déterminée au gré des Gouvernements, mais c’est elle qui fait naître les Gouvernements et leur fournit leur force.

Il peut sembler que l’opinion publique