Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol17.djvu/461

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


baissée, s’avança au milieu de la salle vers la grande table.

On vota, puis on fit les calculs ; Névédovski se trouva élu maréchal de la noblesse. Plusieurs étaient gais ; plusieurs étaient contents ; plusieurs étaient enchantés ; d’autres mécontents et malheureux. Tant qu’à Snetkov, il ne pouvait cacher son désespoir.

Quand Névédovski sortit de la salle, une foule enthousiaste l’entoura et le suivit, comme elle avait suivi le premier jour le gouverneur qui avait ouvert les élections, et de même qu’elle avait suivi Snetkov quand celui-ci avait été élu.