Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol17.djvu/440

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


avec plaisir les valets. Il approuvait l’attitude d’un vieux valet à favoris gris, qui, dédaigneux des moqueries des plus jeunes, leur montrait comment il fallait plier les serviettes. Lévine voulait lui adresser la parole quand, tout à coup, le secrétaire de la tutelle, un petit vieillard qui connaissait par leurs prénoms et les prénoms de leurs pères, tous les gentilshommes de la province, vint l’appeler.

— Constantin Dmitritch, venez. Votre frère vous cherche, on vote une motion.

Lévine entra dans la salle ; on lui remit une boule blanche, et, suivant son frère, il s’approcha de la table près de laquelle se trouvait Sviajski ; celui-ci, l’air imposant et ironique, ramassait sa barbe à pleine main et la remontait sous ses narines. Serge Ivanovitch mit la main dans l’urne et posa sa boule et, laissant la place à Lévine, s’arrêta à côté de lui. Lévine s’approcha, mais ayant complètement oublié de quoi il s’agissait, tout confus, il demanda à Serge Ivanovitch où il fallait la placer. Il fit la question tout bas, espérant qu’au milieu des conversations on ne l’entendrait pas. Mais juste à ce moment les causeurs se turent et la malencontreuse question fut entendue.

Serge Ivanovitch fronça les sourcils.

— Chacun fait comme il l’entend, dit-il sévèrement.

Plusieurs souriaient. Lévine rougit, glissa hâtivement sa main sous le tapis et posa la boule