Ouvrir le menu principal

Page:Talmeyr - La franc-maçonnerie et la révolution française.djvu/73

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
63
ET LA RÉVOLUTION FRANÇAISE

siéger et voter à la Convention, pour faire partie du tribunal qu’elle prétendait constituer, il fallait trois conditions : être âgé de vingt-cinq ans, français, et avoir été inscrit comme représentant. Or, parmi les votants qui votent la mort, on en trouve un qui n’a pas vingt-cinq ans, un autre qui n’est pas français, cinq autres qui ne sont pas inscrits. Saint-Just est né le 25 août 1769, et n’a que vingt-trois ans et demi. Le journaliste Robert est belge, non naturalisé, et les votants Hourrier-Eloy et Dufestel, de la Somme, Bertrand de l’Hosdiesnière, de l’Orne, et Lequinio, du Morbihan, ne sont pas inscrits comme députés. En outre, et la fraude devient encore ici plus grossière, les départements, à cette époque, en même temps que des députés, nommaient des suppléants destinés à les remplacer, mais qui ne pouvaient et ne devaient voter, bien entendu, que dans le cas où les députés ne votaient pas. Or, le député Lanthenas, élu par la Haute-Loire, vote comme représentant de Rhône-et-Loire. Et pourquoi ? Uniquement afin de permettre à