Page:Tailhade - À travers les grouins, 1899.djvu/169

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


que. Il salut et s’aplatit. Il défère aux superstitions mais ne saurait connaître ce que Michelet nomma la « foi profonde ».

Quand il incrimine le scepticisme libertaire il semble qu’on entende un visage de cire, maquillé, fardé et raccrocheur, alléguer que le sang rouge et libre colore insuffisamment la peau — que la vie est bien inférieure à l’art des perruquiers.




Page 71 : Quatorzain d’hiver.


M. Jean Rameau, poète, nous fit tenir à l’Aurore le message que voici :

Monsieur le directeur,

Ce m’est toujours une grande joie de constater que mon brave ami, Laurent Tailhade, ne m’oublie pas. Jadis, il m’écrivait des lettres inquiétantes, où il me donnait du