Page:Tailhade - À travers les grouins, 1899.djvu/163

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


viennent tour à tour exercer les gredins et les pieds-plats. Heureux qui se distingue par quelque maladresse inouïe ! Heureux qui détériore la justice et met un deuil nouveau parmi les hommes.il connaîtra le renom de Montgommery, qui, sans fiel ni traîtrise, bouhourda son adversaire, transperça d’une écharde le front aimé de son protecteur et de son roi. À moins que désenchanté par la soixantaine et les rides approfondies, M. Paul Deschanel, après dix ou douze ans, ne reprenne un métier congruant à ses aptitudes : coiffeur pour dames, par exemple, ou régisseur d’un théâtre enfantin.




Page 55 : Ballade pour magnifier le cerveau chef.


Le premier vers du poème ci-dessus donna lieu à un envoi de témoins à l’auteur par M. Ernest Lajeunesse Et motiva la rencontre enregistrée dans les procès-verbaux suivants :

« La main droite de M. Laurent Tailhade n’étant pas