Page:Tailhade - À travers les grouins, 1899.djvu/141

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Massimilano Régis et de l’antisémite Trois-Lunes et du général Vers les Tilleuls, unissent les patronymes autochtones de Zurlinden et de Trémund) qui m’enjoignirent cette cacade.

Nous avons bien autre chose à faire que de sauver un coupable, que de mettre à mal le premier honnête homme venu.Vos frères suffisent amplement à cette besogne. Quant à nous, entrepreneurs de faux, de vols et d’incendies, nous incarcérons les braves gens par fournées. Un innocent nous incommode : aussitôt nous l’expédions à Cayenne, priant M. Rochefort de le vitupérer chaque matin. La France a commis, hier, le crime de nommer Président de la République un républicain. Mes bons amis : Jules Guérin, les souteneurs de la Villette, les escarpes de la rue Saint-Dominique et les bedeaux de l’archevêché vont faire payer cher sa magistrature à celui qu’ils nomment déjà Panama Ier. Toute une glorieuse campagne d’insurrection, de mensonges, de calomnies et de lâchetés nous ouvre sa carrière. La rue abominable, féroce et pusillanime hurle par la bouche de tous ses voyous. Nous devons, cher frère, nous réserver pour la Croisade sainte des intérêts matériels que défendent les Deux Glaives,