Page:Sulte - Histoires des Canadiens-français, 1608-1880, tome VI, 1882.djvu/84

Cette page a été validée par deux contributeurs.


CHAPITRE VI


1721-1739


Division des paroisses. — État de la population.


V

audreuil a fourni l’une des administrations les plus remarquables de toute l’histoire du Canada, et s’il eut été mieux secondé par la cour il est probable que nous ne compterions pas de période aussi brillante que la sienne sous le régime français. On consultera avec intérêt la délimitation des paroisses qu’il fit décréter en 1721, et qui, rapprochée des recensements que nous donnons dans cet ouvrage, permet d’étudier les commencements de tous nos groupes de population. Voici l’acte presque textuellement reproduit :


GOUVERNEMENT DE QUÉBEC.


Baie Saint-Paul ou paroisse Saint-Pierre et Saint-Paul : — le fief de la rivière du Gouffre, avec trois lieues de front à prendre dans la seigneurie de la baie Saint-Paul, et l’île aux Coudres. Les Éboulements et la Malbaie continueront à être desservis par voie de mission par le curé de la baie Saint-Paul.

Saint-François-Xavier de la Petite Rivière : — une lieue de front dans la seigneurie de la baie Saint-Paul ; sera desservi par le curé de la baie Saint-Paul.

Saint-Joachim : — une lieue et demie depuis le cap Tourmente jusqu’à la Grande Rivière.

Sainte-Anne de Beaupré : — une lieue depuis la Grande Rivière jusqu’à la rivière aux Chiens.

La Visitation de Notre-Dame du Château Richer : — deux lieues et un quart depuis la rivière aux Chiens jusqu’à la rivière du Petit-Pré.

L’Ange-Gardien : — une lieue et demie depuis la rivière du Petit-Pré jusqu’au saut de Montmorency.

Saint-François de Salles, fief d’Argentenay, île d’Orléans : — trois lieues autour de l’île,